Posts tagged coupes à blanc

Geste vert : ne plus acheter de bambou récolté de manière inconnue

… et faire attention au procédé de fabrication de la rayonne de bambou.

J’avais commencé à acheter des produits faits en bambou pour réduire ma consommation de coton non-biologique mais j’ai appris sur internet qu’il pouvait y avoir des coupes à blanc dans des forêts de feuillus (bois dur qui pousse très lentement) pour faire la place à la culture de bambou. J’ai aussi appris que les procédés utilisés pour faire du tissus avec du bambou pouvaient être très polluants et même qu’il pouvait rester des produits chimiques toxiques sur le tissus une fois fini. Il existe une certification pour les produits chimiques utilisés pour la création de tissus (Oeko-Tex ou Öko-Tex).

Voici un extrait d’un reportage du RIMQ

C’est ainsi que certains produits que l’on croyait écolo, ne passeront plus le test… Prenez par exemple le bambou… Si vous êtes moindrement à l’affut de ce qui est « tendance », je mettrais ma main dans le feu d’un poêle à combustion lente, que vous croyez fermement que le bambou est écolo. Ce qui est vrai c’est que, contrairement au coton par exemple, le bambou ne nécessite pas d’incroyables quantités d’eau et de pesticides et en plus, il croît rapidement, ce qui favorise la reforestation. Bons points… Mais si on prend en compte l’analyse complète de son cycle de vie, on s’apercevra que dans sa phase de transformation, le bambou nécessite un traitement extrêmement polluant à base de chlore et de soude caustique. Il faut en effet plus de 13 litres de soude caustique pour traiter un seul kilogramme de bambou, ce qui augmente l’acidification des cours d’eau et représente une menace potentielle pour la faune et la flore aquatique.

Pour ce qui est des coupes à blanc, les certifications FSC et PEFS sont toutes les deux des certifications qui certifient le bois tropical que depuis très peu longtemps.

J’essaie donc ne pas acheter de produits fait avec du bambou dont je n’ai pas la certification qu’il n’entre pas dans une des deux catégories précédentes. Je n’ai donc pas banni totalement le bambou, mais depuis que j’ai commencé cette investigation, j’ai trouvé une seule compagnie qui a pu me certifier que bambou utilisé dans leurs produits a été récolté de façon durable. Et ce n’est pas, semble-t-il, parce qu’il est certifié, mais bien parce qu’ils connaissent toute la chaîne d’entreprises jusqu’aux travailleurs dans la plantation. Ce n’est pas le cas pour une petite compagnie états-unienne qui fait seulement acheter son bambou biologique d’une grande chaîne, par exemple. Effectivement, le fait que le bambou soit biologique ne garanti en rien qu’il a été récolté de manière durable. C’est bien dommage, peut-être que cela va changer dans l’avenir, on l’espère.

J’espère  aussi que si toutes les compagnies qui utilisent du bambou dans leur produits se font de plus en plus poser la question par leur consommateurs, il vont finir par vouloir avoir une certification.

Publicités

Leave a comment »