Guide des plastiques partie 2 – Les types de plastique

Quels types de plastique choisir?

Quels types de plastique sont toxiques?

Depuis la médiatisation des bouteilles contenant du bisphénol A, on est certainement plus au courant qu’il y a des plastiques que Santé Canada considère sécuritaires pour entrer en contact avec la nourriture qui ne sont peut-être pas si inoffensif que ça.

Tous ceux qui utilisent leur bac de récupération savent que les plastiques ont presque tous un code de recyclage qui nous dit si notre ville le recycle ou pas. Par contre, cela ne veut pas dire qu’on sait qu’est-ce que ces codes signifient. Moi, en tout cas, je le savais pas jusqu’à tout récemment. Alors voici un tableau résumé :

Codes d'identification universel des plastique

Le numéro 7 est spécial en ce sens qu’il regroupe tout ce qui n’est pas du type 1 à 6.

Outre, « OTHER », il peut être identifié par les symboles :

Il peut également être composé d’un mélange de différents types de plastique.

Bon, ça a l’air d’un cours de chimie comme ça, mais c’est quand même important de le savoir si on veut se débarrasser des plastiques indésirables. Sachez que tous ces plastiques sont considérés aptes à entrer en contact avec de la nourriture selon Santé Canada.

Par contre, voici un tableau résumé des plastiques que vous devriez évitez. Je vais revenir sur chacun des plastique à éviter plus en détail (avec plus de liens) dans des billets subséquents.

  • Le #1 libère du trioxyde d’antimoine.
  • Le #2 n’a aucune étude contre lui pour l’instant.
  • Le #3 libère des phtalates.
  • Le #4 n’a aucune étude contre lui pour l’instant.
  • Le #5 n’a aucune étude contre lui pour l’instant.
  • Le #6 libère des styrènes.
  • Le #7 PC libère du bisphénol A.
  • Le #7 PLA n’est pas recyclable.

À éviter

Recommandés

Liens

La Société canadienne du cancer

L’institut national d’information en santé environnementale (merci à Elyse Rémy)

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    Elyse Rémy said,

    le plastique 1 – polyéthylène téréphtalate – ne contient pas de phtalate malgré son nom. C’est une erreur grossière qui a été indiquée dans l’article que vous traduisez du GreenGuide. Une seule étude a fait ressortir du DEHP de cette polymère, les autres l’ont exonéré. Seul son nom contient le terme phtalate. C’est le PVC qui est coupable d’utiliser ce produit en tant que plastifiant, c’est à dire pour le rendre flexible.

    • 2

      Coccinelle said,

      Je suis contente que mon article fasse réagir, et je suis consciente de ne pas être experte dans le domaine des plastiques.

      Je vais corriger de ce pas mon article, même si le but de cet article était seulement d’informer quels plastiques sont à éviter, je regrette qu’une erreur s’y soit glissée.

      Maintenant, même si le plastique 1 ne libère effectivement pas de phtalates comme vous le dites, il n’a pas été prouvé qu’il est inoffensif pour autant.

      Voici un seul exemple parmi une multitude de source : la Société canadienne du cancer abonde dans le même sens.

      J’avais l’intention d’écrire un article sur le polyéthylène téréphtalate, alors je vais m’assurer que toutes mes sources soient appuyées de références.

      Je suis aller voir votre site web, et il a l’air vraiment intéressant, je crois que je vais l’ajouter dans ma barre de liens!

      Merci pour votre commentaire


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :